Le diabète et le Ramadan

Dangers et risques du jeûne des diabétiques

Ramadan est un mois de jeûne qui est obligatoire pour tous les musulmans adultes et en bonne santé physique et mentale. Le jeûne est l'un des piliers de l'islam.

Pour les personnes atteintes de la maladie du diabète, le jeûne est contre-indiqué (notamment pour les diabétiques de type un) en raison des difficultés d'équilibre et d'accommodation. Dans le cas des diabétiques en jeûne, il n'y a ni production ni adaptation de l'insuline par le Pancréas car l'existence de l'insuline repose sur l'injection.

Les risques que peut courir un diabétique en jeûne sont : déséquilibre de glycémie; hypoglycémie déclenchée par les efforts physiques ou hyperglycémie et coma, déshydratation (surtout dans les mois de chaleur), variation du poids, déséquilibre des pathologies, changements chronologiques, difficultés d'adaptation des traitements antidiabétiques en plus des dangers de la rupture du jeûne…

Démarches à accomplir en cas de jeûne

Cependant, il existe de nombreuses personnes diabétiques qui jeûnent aux dépens de leur santé et malgré le refus de leur médecin.
Dans ce cas, le malade doit consulter son médecin afin d'adapter son traitement d'insuline avec son état de jeûne et son type de diabète.
Il doit également toujours effectuer une auto-vérification glycémique, faire attention à la rupture du jeûne (les repas sucrés) et programmer au moins deux repas équilibrés.

Rédigé par: Ali Youssef

Partager cet article:

Les commentaires