Sourate Al-Bayyinah - سورة البيّنة

Al-Bayyinah

Sourat Al-Bayyinah récitée par 156 différents réciteurs

Informations sur sourat Al-Bayyinah

  • Nombre de versets : 8
  • Type : Madaniya
  • Traduction du nom : La preuve
  • Ordre chronologique : 100
  • Ordre traditionnel : 98

Description

Al-Bayyinah (La preuve) est une sourate Madaniya dont le nombre de versets est de 8. Selon l'ordre de la compilation du Coran, elle a été révélée après sourate At-Talaq.

La sourate vient après Sourate Al-Alaq et Sourate Al-Qadr, cette place est porteuse d'un grand sens. En effet, El-Alaq comporte les premiers versets de la révélation, tandis que la Sourate Al-Qadr traite du moment de la révélation. La Sourate Al-Bayyinah quant-à elle indique pourquoi il est nécessaire d'envoyer un Messager (Muhammad -paix et bénédictins sur lui-) avec un Livre sacré (Le Coran).

La Sourate expose l'exigence d'envoyer un Messager de Dieu aux adeptes des anciens livres ou aux idolâtres afin de les libérer de leurs mécréances. Par ailleurs, la Sourate nous montre que les gens du Livre (Ahl Al Kitab) se sont égarés de la droiture après que le Crédo Correct leur soit parvenu d'une façon claire et qu'ils sont responsables de leurs erreurs et égarement.

''Les infidèles parmi les gens des écritures ainsi que les polythéistes n’entendaient pas renoncer à leurs croyances tant qu’ils n’avaient pas reçu la preuve évidente, à savoir un Envoyé de Dieu, chargé de leur réciter des feuillets exempts de toute souillure, et contenant des écrits d’une parfaite rectitude. Or, les gens des écritures ne se sont divisés qu’après que ladite preuve leur fut administrée. Pourtant, que leur a-t-on ordonné, si ce n’est de se vouer exclusivement au culte de Dieu, d’accomplir la salât et de s’acquitter de la zakât, selon les principes de la religion de la droiture? En vérité, les infidèles parmi les gens des écritures ainsi que les idolâtres seront voués au feu de la Géhenne où leur séjour sera éternel, car ces gens-là constituent les êtres les plus abjects de l’humanité , tandis que ceux qui croient et font le bien, ce sont ceux-là les meilleurs êtres de toute la Création, qui auront, pour récompense, auprès de leur Seigneur les jardins d’?den, où coulent des ruisseaux et où ils demeureront éternellement, car Dieu sera Satisfait d’eux et eux seront satisfaits de Lui. Voilà ce qui sera réservé à celui qui aura craint son Seigneur ! ''